Mots inventationnés

Je soufflotte sur tes lunetteries qui s’embouillonnent et je papillonne. Tu bacilles, tu badances et je dansonne en te regardant. Quelques fants, quelques fals et nous voici sur le même faladeau. Ce n’est pas du gadeau! Ce n’est pas non plus un radeau, même si je mariguerais bien avec toi.

J’ai chauderie à m’enneiger le visagif et respiris un grand froidif simultantanément. Je simulif une maladerie quelconque pour ne pas éveillonner tes soupsifs. Je suis amourachonnée sans contestatif, mais je ne veux pas que tu le saches.

Omen

Publicités

5 réflexions sur “Mots inventationnés

    • Mela dit :

      Je ne sais pas ce qu’est le « code rouge », mais j’ai une traduction quelque part. Je peux la publier, un de ces 4 (toutefois, ce sera nettement plus « plate » comme on dit de ce côté-ci de l’Atlantique)…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s