Aimer l’été, c’est consensuel

Oiseau

Après des mois d’août et septembre caniculaires, nous sommes entrés dans l’automne. Comme ça, sans préavis. Oh! Il y avait bien eu un ou deux avertissements. Une ondée de fin de semaine. Les manches qui s’allongent. Les odeurs de taille-crayon et de rentrée scolaire. Les vols des outardes.

J’avais certainement fermé les yeux et les oreilles sur ces annonces. Alors me voici presque surprise de tenter réchauffer mes doigts après mon déplacement en vélo matinal. Le bout du nez gelé aussi, avec la goutte qui s’inviterait, si je la laissais faire! J’entends le chauffage se mettre en route et ne peut m’empêcher de me dire « déjà! ».

En même temps, comme je ne suis pas à une contradiction près, je me sens reconnaissante envers la nature de nous offrir ce répit automnal. Ces couleurs chatoyantes, ces odeurs de courge et d’épices qui réchauffent et même la buée sur les lunettes quand on vient de l’extérieur. Les envies de coin du feu et de châtaignes grillées. Ah! que j’aime cette saison!

J’aime aussi l’été, mais c’est consensuel d’aimer l’été. Tout le monde sait vanter les attraits de cette saison que l’on étale comme la crème solaire. Alors que l’automne! Les jours qui rapetissent. Le mercure qui a du plomb dans l’aile. Les journées humides qui s’enveloppent de brouillard. Une ambiance propice aux vampires et autres zombies. Franchement, imagineriez-vous Halloween en plein été? Cela n’aurait carrément pas le même effet!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s