Du gel à la pelle

Glace (2)

Il fait froid aujourd’hui
Il pèle
C’est un de ces jours précis
Où les poils du nez gèlent.

Je le mets justement dehors, mon nez
et l’expression prend tout son sens
car de mon harnachement de guerrier
C’est bien le seul qui dépasse

Mon acuité sensorielle
Semble réduite pour l’instant
À quelques parcelles
De peau pourtant cachées sous les vêtements

Puis mes yeux s’habituent
à la pâle luminosité
Je les plonge in situ
Dans les allées enneigées.

Mes pas crissent dans les traces
Laissées par le marcheur précédent.
Pas de réchauffement qui n’efface
Cette marque de prévenance, heureusement.

Elles guident mes pas puis mes pensées sur le fil
ténu de leur mélopée
Mais mon activité mentale est plutôt tranquille
Dans ce décor froid et enchanté.

Glace

Car dans cette symphonie de glaçons
C’est la nature qui donne le ton
Il n’y a qu’à s’asseoir – euh non!
Seulement marcher,
Regarder et respirer.

Publicités

4 réflexions sur “Du gel à la pelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s